Les récoltes approchent à grands pas ! – 17 Mai 2013, Equateur

Le projet Huiles Essentielles bat son plein ! Les récoltes de gingembre et de curcuma dans la communauté San Pablo de Allishungo approchent !

L’équipe de Latitud Sur a donc réuni l’ensemble des producteurs afin d’organiser ces récoltes qui donneront lieu à de premiers essais de distillation !

 SPAS01

Les producteurs écoutent attentivement

le déroulement des récoltes à venir.

 

Cela ne s’annonce pas de tout repos : certains terrains se trouvent à plus de trente minutes de marche ! Il faut également prévoir une pesée des récoltes de chaque agriculteur, le tri et le lavage des semences, ou encore le transport jusqu’à Pifo, où se trouve le distillateur.

 

Pour achever cette réunion, Paulo l’agronome vient former les habitants de la communauté à l’utilisation des engrais biologiques. Comme celui-ci se fait attendre, on improvise une petite partie de football pour faire passer le temps !

SPAS02

Les femmes gagnent haut la main !

Paulo arrive enfin : la formation se déroule dans la bonne humeur ! Après avoir rappelé les bases de la culture du gingembre et du curcuma, l’agronome expose l’utilité des engrais biologiques. En effet, afin que se développent au mieux les plantes, Latitud Sur a remis à chaque producteur un de ces engrais : de la gallinaza, qui n’est autre que de la fiente de poules !

SPAS03

Paulo répond aux nombreuses questions.

Il explique notamment comment appliquer la gallinaza sur les cultures et insiste tout particulièrement sur les bienfaits écologiques de celle-ci ! Les agriculteurs, très intéressés, se livrent finalement avec succès à un quizz de connaissances !

Publicado en: Latitud Sur en Équateur, Projet Huiles Essentielles Etiquetado con:

111 707 ha de forêt Shiwiar en voie de protection…

Vendredi 10 mai 2013: Curintsa, province de Pastaza, Amazonie équatorienne.

le moment est solennel…

Les autorités du Ministère de l’Agriculture, en charge du dossier de légalisation des terres autochtones, le Ministère de l’Intérieur, les instances locales et bien sûr la Présidence de la Fédération des indiens Shiwiars sont tous réunis pour la remise officielle du titre de propriété de 111.707 hectares de forêt ancestralement occupés par les Shiwiars, appartenant à la famille linguistique des Jivaros.

C’est un moment de joie pour tous les représentants des communautés Shiwiars dont certains ont marché de nombreuses heures en forêt pour participer à cet évènement historique.

Remise titre propriété

Remise titre propriété par la Vice-Ministre du Développement

Je suis le seul représentant d’ONG car même si d’autres organisations ont soutenu cette action, nous avons été présents aux côtés des Shiwiars durant ces 7 années qu’a duré tout le processus.

On se félicite les uns les autres; je retrouve les amis du Ministère qui m’ont soutenu lorsque j’ai proposé la stratégie de légalisation du territoire Shiwiar dont le dossier se trouvait alors dans une impasse; les Shiwiars nous invitent à de petites fêtes chez eux pour nous remercier.

Et puis j’ai fait inviter deux journalistes travaillant pour l’émission “Reportages” de Claire Chazal sur TF1, afin qu’ils diffusent cet évènement le samedi à 13h, d’ici quelques semaines. Les Shiwiars rêvent alors à une médiatisation comme celle des Sarayakus avec le cas Texaco pour démontrer leur opposition à l’exploitation irraisonnée des pétroliers.

Une belle expérience pour tous, un grand moment d’échanges et beaucoup d’émotion pour l’aboutissement d’un projet qui ne représente que la première étape vers la protection de cet espace unique et irremplaçable pour l’humanité.

Mais la lutte n’est pas terminée, de nombreux territoires nécessitent encore notre soutien, retrouvez-nous sur www.zero-deforestation.org

William Wadoux

Publicado en: Latitud Sur, Latitud Sur en Équateur, Projet de Légalisation de Territoires Autochtones au Pérou Etiquetado con: , , , ,

Jouons avec le curcuma! – 4 mars 2013, Equateur

Le curcuma est une plante relativement peu connue. Pourtant, son rhizome, une fois transformé et moulu en épice, est l’un des principaux ingrédients entrant dans la composition du curry, lui donnant cette fameuse couleur jaune qui le caractérise.

Atelier curcuma avec les enfants

Latitud Sur a organisé un atelier ‘peinture au curcuma’ à l’école de la communauté San Pablo de Alishungo ! C’est un bon moyen de faire connaître aux enfants cette plante aux vertus insoupçonnées !

En effet, elle joue un rôle d’antioxydant, d’anti-stress et d’anti-inflammatoire, ainsi que de tonifiant stomacal très efficace en cas d’indigestion. On lui attribue également des qualités préventives contre le cancer, l’arthrite et le diabète.

Enfin, le curcuma sert aussi à…teindre ! Dans certaines cultures, on l’utilise notamment pour réaliser des peintures corporelles. Toutefois, son usage le plus fréquent demeure celui de colorant textile : coton, laine, soie, cuir, papier, vernis, …

Atelier de préparation de cordes teintées

Aidés de leurs professeurs, Jaime et Mercedes, les enfants ont fabriqué des cordes en roulant sur leurs genoux de simples fibres issues de feuilles d’ananas.

Publicado en: Latitud Sur, Latitud Sur en Équateur, Projet Huiles Essentielles Etiquetado con: , , ,

Atelier de formation à Veinte de Enero

Présentation du programme de l’atelier par l’intervenante, Silvia Arbildo

Le samedi 16 Mars 2013, a été organisé, dans la communauté de Veinte de Enero, un atelier de formation intitulé “Connaissance de ma communauté et rôle des femmes et des hommes”. L’objectif principal de cette journée était la prise de conscience des participants du fonctionnement de leur communauté et l’identification des différentes activités que réalisent les hommes et les femmes de la fabrique d’huile d’aguaje, mais également au sein de la communauté toute entière.

Tous les opérateurs de la fabrique  et les membres de l’association APROVE étaient présents ainsi que d’autres habitants qui sont venus se joindre au groupe.

Les différentes activités, ludiques et interactives se sont déroulées dans la joie et la bonne humeur.

Réalisation de l’œuvre

Les participants ont du, entre autres, former des groupes et réaliser une œuvre illustrant leur manière de vivre dans la communauté et cela, avec du matériel recyclé. Lors de cet exercice, il était interdit d’écrire afin que l’activité reste ludique et que tout le monde puisse participer en toute égalité. Les participants ont alors pu se mettre d’accord sur la forme qu’ils voulaient donner à leur œuvre et travailler en groupe. Dans chaque équipe, un coordinateur devait expliquer à tous l’œuvre réalisée en la commentant et en expliquant les choix effectués. Cette partie fut très intéressante car ils ont pu exprimer et partager leur vision de la communauté et ainsi faire passer leur message.

Les hommes dans la peau des femmes

Les participants ont également du organiser plusieurs groupes d’hommes, d’un côté, et de femmes, de l’autre, afin de  réaliser de petits sketches, dans lesquels ils devaient se mettre dans la peau du sexe opposé. Ainsi, chaque groupe présente une petite scène de la vie quotidienne dans laquelle les hommes jouent les femmes et inversement.

Les participants ont pris part à cette activité avec beaucoup d’enthousiasme et ont d’ailleurs trouvé des accessoires de toute part pour se déguiser et rendre le spectacle plus réel et amusant. Cela a été pour eux l’occasion de prendre conscience que le rôle des hommes, comme celui des femmes, n’est pas facile et qu’il serait dur de se remplacer mutuellement.  La conclusion de cette expérience fut qu’il est important de reconnaître les différences entre les hommes et les femmes en évitant d’établir une relation d’infériorité.

Cet atelier a été reçu avec beaucoup d’enthousiasme de la part des opérateurs, ainsi qu’une partie des habitants de Veinte de Enero et nous pouvons affirmer que, dans l’espace de dialogue qui s’est créé, hommes et femmes se sont exprimés de manière équitable et dans le respect. C’est donc une réussite pour le projet, une réussite qui aura un impact sur la gestion du travail en équipe au sein d’APROVE.

Une participante prend la parole

Publicado en: Latitud Sur, Latitud Sur au Pérou, Projet d'Huile d'Aguaje Etiquetado con: , ,

Visite de notre partenaire français Albert Vieille à San Pablo de Allishungo! – 8 mars 2013, Equateur

Le 8 mars dernier, Georges Ferrando, directeur de la société Albert Vieille, notre partenaire français spécialisé dans la vente de matières premières naturelles pour l’industrie cosmétique, est venu rendre visite à la communauté San Pablo de Allishungo, accompagné par l’équipe de Latitud Sur au complet!

La communauté, rappelons-le, expérimente son premier cycle de production de gingembre et de curcuma : les premières récoltes sont prévues pour fin avril.

Culture de curcuma

A cette occasion, une réunion a été organisée avec l’ensemble des producteurs partenaires (25 à ce jour), afin que chacun puisse exposer ses attentes et ses préoccupations. Mais également moment privilégié pour rappeler à tous que le but du projet est d’augmenter peu à peu la production et, sur le long terme, de mettre à disposition de la communauté son propre distillateur, afin qu’elle puisse elle-même produire les huiles essentielles à base de gingembre et de curcuma.

La réunion s’est soldée, en cette journée de la femme, par une danse traditionnelle Kichwa (à laquelle ont brillamment participé les membres de l’équipe!) et un succulent repas composé de la spécialité locale : le maito, un poisson cuit dans une feuille de palme, accompagné de manioc!

Publicado en: Latitud Sur en Équateur, Projet Huiles Essentielles Etiquetado con: , , , , ,

A la découverte du chocolat Kallari… 07 mars 2013 – Equateur

Dans le cadre du projet Huiles Essentielles, Latitud Sur est désormais partenaire de l’association Kallari, créée en 1997, et regroupant, sous forme de coopérative, des producteurs de cacao biologique issus de différentes communautés Kichwa. L’association permet ainsi à plus de 850 familles de générer des revenus durables pour subvenir à leurs besoins sans avoir à déforester ou à vendre leurs terres.

Chocolat Kallari, saveur citronnelle, banane ou piment

Après une petite présentation de la coopérative de producteurs de cacao Kallari (‘Renaître’ en Kichwa), l’équipe de Latitud Sur a eu la chance de déguster leur savoureux chocolat noir, aux goûts multiples et originaux! Certifié commerce équitable, il s’en vend dans le monde entier!

Si la phase de transformation du cacao en chocolat est pour le moment confiée à un sous-traitant, Kallari se charge des différentes étapes de préparation des fèves. Elle aimerait à l’avenir fabriquer elle-même le chocolat, issu de ses meilleures fèves de cacao biologique.

L’équipe de Latitud Sur a ensuite été accueillie très chaleureusement dans la chakra d’une famille membre de Kallari. [La chakra est un « modèle intégré de système agroforestier, qui combine de multiples cultures destinées tant à la consommation personnelle qu’à la vente sur le marché » (INIAP).] Tout au long de cette visite, Gervacio Tanguila et sa femme nous ont confié avec fierté les secrets de leurs arbres et de leurs plantes. A cette occasion, nous avons également pu observer l’avancée d’une des cultures de gingembre, en attendant l’arrivée prochaine de rhizomes  de curcuma qui devraient être très prochainement semés!

Publicado en: Latitud Sur en Équateur, Projet Huiles Essentielles Etiquetado con: , , ,

Atelier de fabrication d’engrais biologique avec les membres de la communauté de San Pablo de Allishungo – 15 février 2013, Equateur

Le projet de production de gingembre et de curcuma, qui lie Latitud Sur et la communauté de San Pablo en Équateur, repose sur une charte éthique et agroécologique qui refuse l’utilisation de tout produit chimique dans ses cultures.

Tous les 3 mois, l’équipe de Latitud Sur vient en aide aux membres du projet pour la fabrication du Biol, un engrais entièrement biologique réalisé à partir de composants naturels, presque tous présents dans la communauté. Cet engrais biologique liquide compte de nombreux avantages : en plus de son aspect écologique et respectueux de l’environnement, il demande un investissement financier minime et est facile à appliquer, contrairement aux engrais solides.

Préparation du biol sous forme de ''minga'' (travail communautaire)

Toujours dans un esprit communautaire de « minga », tous les membres du projet participent à son élaboration! Après trente minutes de préparation (mélange de feuilles de légumineuses avec d’autres composants, comme la cendre et le fumier), le Biol est prêt pour la fermentation, qui durera un mois et demi environ.

Elaboration du biol

Nous profitons de cet atelier pour réaliser un échantillon d’insectifuge biologique à base de feuilles de tabac, d’ail, de piment, etc., afin de repousser les fourmis qui attaquent certaines cultures. Ce produit entièrement biologique éloigne les insectes sans les tuer, grâce à son odeur concentrée.

Réalisation de l'insectifuge biologique

Après la fumigation du Biol, la prochaine étape importante dans la communauté de San Pablo de Alishungo sera la récolte du gingembre et du curcuma, fin avril .

 

Publicado en: Latitud Sur, Latitud Sur en Équateur, Projet Huiles Essentielles Etiquetado con: , ,

La communauté Veinte de Enero a fêté son 35ème anniversaire !

Le week-end du 20 Janvier, toute l’équipe de Latitud Sur a été chaleureusement accueillie au sein de la communauté Veinte de Enero pour vivre des moments festifs sous le signe du partage et de la convivialité !

Des communautés de toute la Réserve Nationale Pacaya Samiria s’étaient déplacées, dont certaines ont fait plus de quinze heures de peque-peque (barque à moteur 2 temps) pour vivre l’évènement et participer au grand tournoi de football organisé sur tout le week end ! Quelles que soit les conditions climatiques, sous la pluie, avec un terrain inondé, ou sous une chaleur accablante, toutes les équipes ont joué à fond, et c’est finalement Veinte de Enero qui est sortie vainqueur !

La fête s’est ensuite poursuivie, au rythme de la cumbia locale, jusque tard dans la nuit … Il faut savoir qu’un anniversaire comporte un grand enjeu social : les communautés se mélangent et c’est l’occasion pour les jeunes de rencontrer un ou une future partenaire, et pour cela, rien de mieux que la cumbia !

Après ce week-end de divertissement, la production a repris dans la petite usine et les 130 premiers litres d’huile d’aguaje sont sur le point d’être exportés vers la France à notre partenaire français Albert Veille (entreprise spécialisée dans la vente de matières premières naturelles pour l’industrie cosmétique).

Nous sommes donc actuellement en très bonne voie pour honorer notre contrat de 200 litres avant mars.

Les opérateurs semblent de plus en plus motivés, et cela en grande partie parce qu’ils ont la sensation de devenir des porteurs du projet, ils gèrent la production de manière de plus en plus autonome. Toutefois, nous avons programmé de nouveaux ateliers pour renforcer le fonctionnement de l’équipe : estime de soi, leadership, travail en équipe et question du genre seront les thèmes abordés.

Publicado en: Latitud Sur au Pérou, Projet d'Huile d'Aguaje Etiquetado con: , , , ,

Reforestation : mission 2012 accomplie !

Pépinière communale de Santa Rita

L’objectif a été atteint avec succès puisque plus de 26 300 arbres ont été plantés cette année ! Un beau résultat pour Latitud Sur qui s’était donné comme mission d’atteindre les 26 000 nouveaux plants en 2012…

C’est donc sur un bilan plus que positif que nous clôturons 2012 et sous de bons auspices que nous débutons cette nouvelle année, l’objectif de janvier étant déjà largement dépassé !

Depuis deux mois, le projet reforestation s’élargit a une quatrième communauté, celle de San Pedro, où nous espérons obtenir les mêmes résultats qu’à Fray Martin, San Rita et San José.

Atelier sur le maintien d’une pépinière à San Pedro

Motivés par la réussite actuelle du projet, nous organisons de petits ateliers dans les communautés afin de recruter de nouveaux bénéficiaires !

Publicado en: Latitud Sur au Pérou, Projet "Chacras Integrales" & Reforestation Etiquetado con: ,

Visite à San Pablo de Allishungo

Le projet de production d’huiles essentielles de gingembre et de curcuma bat son plein. Latitud Sur prépare en effet ses premières distillations, avec l’aide d’un technicien à la retraite, fort de ses 25 ans d’expérience et désireux de nous soutenir, qui nous fera l’honneur de sa présence lors du second semestre.

En attendant ce moment, l’équipe de Latitud Sur était la semaine dernière à San Pablo de Allishungo, l’une des communautés de producteurs qui participent au projet. Située à un peu plus d’une heure de Puyo, en Haute-Amazonie, cette communauté a intégré le projet de production biologique de gingembre et de curcuma en septembre dernier. Une première partie des semences a été plantée en septembre, une seconde en décembre, et ce, afin d’obtenir des récoltes alternées.

Après les paroles de bienvenue de Ricardo Grefa, le Président de la communauté, Simon Fleury, actuel coordinateur du projet pour LS, annonce son départ prochain vers de nouvelles aventures, ainsi que celui de Camille Vignerot, stagiaire d’AgroParisTech présente sur le terrain depuis septembre. Il présente Clémence Finaz, nouvelle stagiaire du projet pour sept mois, qui sera en charge et du suivi des cultures, et de la rédaction d’articles sur le projet.

 

Exposé des dernières nouvelles du projet

La réunion permet aux agriculteurs présents de faire part de leurs inquiétudes (présence de fourmis dans les cultures), ainsi que de leurs satisfactions (les plants grandissent vite, et sans produits chimiques) et d’échanger expériences et conseils techniques.

L’équipe de Latitud Sur n’est pas venue les mains vides et la communauté de San Pablo reçoit ce jour-là un pulvérisateur qui va leur permettre de répandre plus facilement dans les cultures le biol, un engrais biologique.

Le pulvérisateur à biol change de mains après quelques conseils pratiques

Les prochaines récoltes devront permettre à de nouveaux agriculteurs intéressés par le projet de le rejoindre et, pour ceux déjà impliqués, d’agrandir leur surface de production.

C’est sur ces perspectives qu’un nouveau rendez-vous est pris, celui-ci avec les enfants de la communauté, pour un projet d’échanges interculturels entre la France et l’Equateur… Détails à suivre dans notre prochain article!

Publicado en: Latitud Sur, Latitud Sur en Équateur, Projet Huiles Essentielles Etiquetado con: , , , , ,

Subscribirme

Visit Us On FacebookVisit Us On Twitter