(Français) Texte – Autel de Coricancha : des indices sur la cosmogonie andine

Texte – Autel de Coricancha : des indices sur la cosmogonie andine

Coricancha1Coricancha2

Autel principal du Temple de Coricancha à Cuzco.
Dessin du chroniqueur aymara du XVIème siècle
Juan Santa Cruz Yamqui Pachacuti Salcamayhua

Le Grand Temple Inca de Coricancha, a Cuzco, avait pour principal ornement une plaque d’or de forme ovale, flanquée des effigies de la lune et du soleil. Lehman Nitsche y voit la représentation de la divinité suprême des Incas, Huiracocha, sous la forme de l’œuf cosmique. Il cite ainsi plusieurs mythes cosmologiques recueillis au Pérou par les premiers chroniqueurs espagnols, dont celui-ci : le héros créateur demande à son père, le Soleil, de créer les hommes pour peupler le monde. Celui-ci envoie sur terre trois oeufs. Du premier – œuf d’or – sortiront les nobles ; du second – œuf d’argent – sortent leurs femmes ; du troisième enfin – œuf de cuivre – est issu le peuple.

Interprétation :

Axe vertical :
– 1 : Croix du Sud : (haut du dessin au centre), principe ordonnateur et dynamique de la croix carrée, s’opposant à
– 4 : Collcapata : (bas du dessin au centre), principe spatial. Traduit littéralement, signifie, collca = dépositaire, pata = support, c’est-à-dire, tout espace qui guarde ou supporte la mesure.
– 2 : Pachamama : le cosmos : la figura ovoïde se nomme “Tiksimuyu”, le “tout absolu”, l’ “oeuf cosmique”, régi et protégé en ses parties supérieure et inférieure par la Croix du Sud. Tiksimuyu est constitué des trois parties fondamentales de Pachamama (el cosmos), voir ci-dessous l’explication sur l’organisation des trois mondes.
– 3 : la Chakana en général : Chakana, signifie pont ou échelle ascendante ou descendante et permet de maintenir l’union de l’homme andin avec le cosmos.

Axe horizontal et oppositions :
– A : Lune (Quilla), Soleil (Inti)
– B : Après-midi (tarde), Matin (mañana)
– C : Hiver (invierno-Puquy), Eté (verano-Hucha)
– D : Etoile en lien avec une constellation associée aux camélidés. [Katachillay] – Brouillard (niebla)
– E: Eclair/tonnerre/foudre – Grêle
– F : Arc de ciel [kuchi ou turu manya] – Source (fuente) [pukyu]. La dualité arc-en-ciel – source représente la pluie, ou l’eau d’en haut, versus l’eau qui émerge d’en bas.
– G : Homme [qari] – Femme [warmi]. La dualité humaine, l’homme et la femme sont situés proches du centre. Cette dualité se présente avec l’union de deux sujets d’Ayllus (communautés) distincts, pour finalement former l’unité du couple.
– H : Les yeux de toutes sortes de choses (pourraient être aussi les miroirs astronomiques – arbre [mallki] ancestral.
Voir aussi l'interprétation de Francisco Aliaga, natif de la région de Huancayo sur le blog suivant: http://www.hommes-et-faits.com/Dial/spip.php?article89

 

Visit Us On FacebookVisit Us On Twitter